Les jeunes deviennent des acteurs de changement


Devenir un changemaker en trois étapes


step into action s’adresse aux jeunes âgés de 15 à 19 ans. Nous sensibilisons et motivons les élèves pendant un projet d’environ huit mois qui se déroule en trois étapes. Nous demandons tout d’abord aux jeunes s’ils sont conscients des défis globaux de leur génération. Reconnaissent-ils qu’il faut trouver des solutions MAINTENANT ? Enfin, nous les faisons réfléchir : comment peuvent-ils s’engager eux-mêmes ?

Le but du projet step into action est que les jeunes deviennent des acteurs de changement et qu’ils prennent en main l’avenir de leur génération. 

Les Changemaker

  • posent des questions et cherchent des réponses
  • reconnaissent qu’il est urgent d’agir, et agissent en conséquence
  • sont persuadé-e-s qu’ils peuvent changer les choses
  • ont une vision d’ensemble et croient en eux-elles-mêmes
  • explorent les possibilités, saisissent les occasions, façonnent leur vision du futur et mettent les changements possibles en pratique
  • forment des réseaux, échangent avec les autres et mettent en commun leurs compétences
  • voient les problèmes comme des défis et développent des solutions adaptées pour les résoudre
  • encouragent d’autres personnes à s’engager
 

  étape 1 : sensibilisation à l'avenir  

«Comment imaginez-vous le monde dans 30 ans ?» est l’une des questions que pose les membres de l’équipe bénévole de step into action aux classes inscrites. C’est lors d’une visite dans les écoles que les membres nouent un premier contact avec les jeunes. Ils échangent ainsi sur leurs visions de l’avenir et discutent de la nécessité d’agir. Grâce à cette prise de conscience naissante, les idées germent et montrent ainsi aux jeunes qu’ils peuvent eux-mêmes changer les choses.

 

  étape 2 : événement et parcours pédagogique

La deuxième étape constitue le point culminant du projet : un événement interactif et inspirant. Il s’agit d’un parcours pédagogique où les élèves relèvent des défis sous forme de jeux organisés sur des thèmes comme l’environnement, l’économie, la santé, la migration ou les droits humains. Les élèves explorent ainsi trois niveaux :
- la sensibilisation : « En quoi ces thèmes globaux me concernent-ils, moi et mon quotidien ? »)
- la réflexion : « Moi, en tant que jeune, comment puis-je agir ? »
- l’action : « Comment et où puis-je m’engager ? Quelles sont les possibilités concrètes d’engagement ? »

Pendant le parcours de trois heures, dans les ateliers pratiques et au marché d’actions les différents acteurs se rencontrent : les élèves, les enseignants, les bénévoles et les organisations qui s’engagent pour le développement durable. Ensemble, ils cherchent à développer des idées afin d’affronter les défis sociétaux, économiques et environnementaux.

En parallèle du parcours, les enseignants prennent part à un atelier pratique sur le thème de l’éducation au développement durable (EDD) et se voient proposer des méthodes pour monter des projets en classe ou dans leur établissement. Cet atelier est organisé et mené en collaboration avec éducation21.

Schema_Parcours.png

   

 étape 3 : accompagnement et soutien  

C’est seulement à la fin de l’événement que commence réellement l’aventure pour les participants : ils s’engagent ! Ils peuvent le faire en rejoignant une organisation active dans le développement durable, ou en créant eux-mêmes un projet à l’école ou pendant leur temps libre. Ou encore tout simplement en changeant leur style de vie et leur quotidien pour adopter un comportement conscient et durable. L’équipe de step into action accompagne et soutient les participant-e-s en les aidant à planifier et à mettre en œuvre leur projet.


step into action a un impact*

… sur les jeunes

Les élèves font face aux défis globaux. Ils s’engagent et adoptent un comportement durable au quotidien.

97 % reconnaissent qu’il est important et urgent de s’engager pour le développement durable.

76 % font des gestes durables au quotidien.

30 % s’engagent pour la première fois ou sont plus actifs.

80 % veulent s’engager pour la première fois ou être plus actifs.

...sur les enseignants

Les enseignant-e-s intègrent des éléments de l’éducation au développement durable dans leur programme d’enseignement.

62 % traitent du développement durable en classe.

36 % organisent des projets en classe ou dans leur établissement sur le thème du développement durable.

...sur les bénévoles

Lors de l’événement, les animateurs-trices et les aides bénévoles s’engagent davantage et développent leurs compétences.

60 % font plus de gestes durables au quotidien qu’avant leur engagement chez step into action.

73 % parlent plus souvent du développement durable avec leurs amis.

98 % ont développé leurs compétences grâce à leur engagement chez step into action.

...sur les organisations non gouvernementales (ONG) et le public

step into action diffuse et promeut l’image d’une jeunesse qui s’engage.

46 % des ONG reçoivent des demandes de la part d’élèves et d’enseignants intéressés après qu’ils ont participé à step into action.

Il y a également eu plusieurs reportages dans les médias sur le projet step into action et sur l’engagement des jeunes.


 *Rapports d'activités et d'évaluation : 

Basel und Zürich 2013

Genève 2014

Genève 2016

Bern 2017